Promouvoir l’engagement de la Femme sur la PCFC pour une jouissance équitable des droits fonciers

La femme est à l’origine de près de 70% de la production alimentaire dans le ménage, mais elle ne dispose souvent d’aucun droits fonciers. Ces droits sont souvent détenus par l’homme ou des groupes de parenté contrôlés par des hommes, et la femme n’y a généralement accès que par l’intermédiaire d’un parent de sexe masculin. C’est cette pratique qui rend celle-ci vulnérable et amoindri sa chance de jouir complètement de ces droits.

Pour répondre à ce défi, le programme “Sharing The Land” de l’Institut de Recherche Intégrée au sein de l’Université Chrétienne Bilingue du Congo, en partenariat avec UNHabitat/GLTN organise plusieurs ateliers de formation en faveur du genre afin de promouvoir l’engagement des femmes dans les affaires foncières. C’est dans le cadre du projet de la Planification Communautaire Foncière Participative (PCFC) exécuté dans les provinces du Kivu (au Nord Kivu dans le territoire de Rutshuru et au Sud Kivu dans le territoire de Kalehe) et de l’Ituri (dans le territoire de Djugu).

Photo de famille des participants à la formation organisée en faveur des femmes à Rutshuru (Nord Kivu) du 22 – 23 Mai 2018

En effet, ces ateliers de formations visent à renforcer les capacités des femmes sur la planification de l’utilisation du sol ; former les femmes sur les concepts de base et les principes d’aménagement du territoire (tenant compte de bonnes pratiques d’aménagement du territoire basé sur le contexte de la RDC) ; développer un cadre conceptuel sur la manière dont la planification de l’utilisation de terres peut améliorer la sécurité foncière tenant compte de la tenure foncière ; enfin, combiner les aspects de la tenure qui intègre la propriété dans la planification de l’utilisation du sol ainsi d’autres outils fonciers sélectionnés dans ces trois sites pilote du projet. Ces ateliers de formation ont réunis plus de 90 femmes dans le groupement de Pimbo (en Ituri), Minova (au Sud Kivu) et en territoire de Rutshuru (au Nord Kivu).

En pleine session de formation sur l’implication de la femme dans la planification d’utilisation du sol, Minova – Sud Kivu du 17 au 18 Mai 2018

A Minova dans le territoire de Kalehe, les participants n’ont pas caché leur satisfaction au terme d’une session de deux jours. Madame Justine KAVUGHO, présidente des associations féminines de la place a révélé que « la conscience de la femme de Minova est éveillée par cette formation car partant même de la tradition, elle ne pensait pas avoir un rôle à jouer en matière foncière. Au terme de cette formation, la femme de Minova a exprimé une gratitude immense de réaliser que la femme peut aussi contribuer dans la planification de l’utilisation de la terre et une jouissance parfaite des droits fonciers dans la communauté (…) ».

Photo de famille au terme de la session de formation à Minova – Sud Kivu

Reconnaissant le contexte particulier de ces provinces pilotes du projet en matière foncière où la femme est rarement propriétaire des terres et ne peut jamais prendre de décisions concernant l’exploitation des terres, leur gestion et affectation des revenus dans les communautés traditionnelles de Rutshuru, Minova et Pimbo; cette femme ne peut pas hériter la terre en cas de décès du conjoint car limitée par la coutume, bien que le Code de la famille ne fasse de distinction entre les hommes et les femmes en matière de succession; mais aussi, le coût et la méconnaissance des procédures légales de sécurisation foncière, d’autant plus difficiles d’accès que les textes de lois sont rédigés en français, sont des facteurs d’insécurité supplémentaires pour cette femme; ces sessions de formation ont servi de sensibilisation en faveur des femmes pour une implication effective dans le processus de mise en oeuvre de la PCFP afin de garantir une gouvernance foncière transparente, moderne et équitable.

Notons que ce projet est en cours d’exécution dans la province du Nord Kivu en territoire de Rutshuru, au Sud Kivu en territoire de Kalehe et en Ituri dans le territoire de Djugu, mis en œuvre sous un accord de coopération avec UN Habitat et le Réseau Mondial des Outils Fonciers (GLTN) phase 2017-2018.

Photo de famille de participants à la formation organisée à PIMBO en territoire de Djugu dans la province de l’Ituri du 30 au 31 Mai 2018

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s